Birmanie : Suu Kyi écartée de la présidentielle

source : lefigaro

Un comité parlementaire birman a voté contre une modification de la Constitution qui aurait permis à l’opposante Aung San Suu Kyi de briguer l’an prochain la présidence, ont rapporté deux de ses membres aujourd’hui.

Ce comité chargé de recommander des amendements à la constitution a voté par 26 voix sur 31 en faveur du maintien d’une clause de la loi fondamentale interdisant à des individus mariés à un étranger ou parents d’enfants étrangers de devenir chef de l’Etat.

Cette clause a été, aux yeux de nombreux observateurs, intégrée à la constitution de 2008 dans le but d’écarter Aung San Suu Kyi, devenue alors une icône mondiale de la lutte contre la dictature militaire en place à l’époque. Le défunt mari de l’opposante était britannique, tout comme le sont ses deux fils.

En janvier, le président Thin Sein s’était dit favorable à une modification de la constitution permettant à la lauréate du prix Nobel de la paix de devenir un jour présidente. Seules cinq voix du comité, qui ne compte que deux représentants de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti d’Aung San Suu Kyi, contre 14 membres du parti au pouvoir (USDP, Parti pour la solidarité et le développement de l’Union), ont voté pour l’amendement.

Les représentants de la LND estiment cependant que rien n’est joué tant que le parlement ne se sera pas prononcé, même s’il est dominé par l’USDP et ses alliés.

Share and Enjoy:
  • Digg
  • Sphinn
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Mixx
  • Google Bookmarks

Leave a Reply